Soigner une sciatique naturellement

Sommaire

La névralgie sciatique est une douleur handicapante. La position assise réveille votre douleur, vous boitez tant la marche devient difficile et des fourmis dans les jambes vous énervent. La sciatique peut être due à une hernie discale, un traumatisme ou encore à de l'arthrose débouchant sur un tassement vertébral. Un diagnostic médical vous permettra d'identifier et de traiter la cause de ce mal. En attendant un rendez-vous chez le médecin ou pour vous aider à surmonter une douleur récidivante, il est possible de soigner une sciatique naturellement. Aromathérapie, phytothérapie et homéopathie vous offrent des traitements naturels de la sciatique.

Voici comment soulager une sciatique (en vidéo)

1. Reconnaissez une sciatique

La névralgie sciatique est une douleur caractéristique qui suit le trajet de l'un des deux nerfs sciatiques. Un seul côté du corps est touché. Des fourmillements et des engourdissements de la jambe et du pied sont des symptômes associés. Le trajet douloureux, à l'arrière du membre inférieur, s'étend de la fesse au pied. Cependant, il arrive que des sciatiques n'engendrent qu'une douleur isolée de la fesse, de la cuisse ou encore du mollet.

Attention à ne pas confondre cette douleur avec une phlébite dont les conséquences peuvent être graves. La douleur associée à une phlébite se situe plutôt au niveau du mollet et la jambe est souvent gonflée et indurée.

Bon à savoir : la cruralgie, ou névralgie du nerf crural, peut donner des douleurs de même type. Cependant, le trajet douloureux passe par l'avant de la cuisse et non par l'arrière.

2. Utilisez l'homéopathie comme remède naturel à la sciatique

Contre la douleur liée à la sciatique, prenez les médicaments homéopathiques suivants en même temps :

  • Colocynthis 9CH à raison de 5 granules 3 fois par jour ;
  • Hypericum perforatum 15CH à raison de 5 granules 3 fois par jour.

Les granules homéopathiques sont à laisser fondre sous la langue en dehors des repas.

Bon à savoir : l'usage de menthe annihile l'efficacité des souches homéopathiques. Employez un dentifrice qui ne contient pas de menthol.

3. Utilisez la phytothérapie pour soigner la sciatique au naturel

Pour soigner la sciatique naturellement, faites appel aux plantes les plus efficaces pour soulager ce type de douleur. Ces plantes sont réservées aux adultes et ne doivent pas être utilisées pendant la grossesse ou l'allaitement.

  • Le curcuma (Curcuma longa) concentre un pigment jaune anti-inflammatoire appelé curcumine. Privilégiez les compléments alimentaires disponibles en pharmacie qui y associent du poivre noir (Piper nigrum). Ce dernier apporte de la pipérine, une molécule qui favorise l'absorption du curcuma (à éviter en cas d’hyperperméabilité intestinale et à remplacer par des fibres prébiotiques galactomannanes – extrait de caroube). Le curcuma ne doit pas être utilisé lorsque les voies biliaires sont obstruées.
  • Le saule blanc (Salix alba) ou encore la reine-des-prés (Filipendula ou Spirea ulmaria) contiennent des dérivés salicylés, molécules anti-inflammatoires ayant donné l'aspirine. Une allergie à l'aspirine contre-indique la prise de saule blanc ou de reine-des-prés.
  • La griffe du diable (Harpagophytum procumbens) contient une molécule antalgique : l'harpagoside.

4. Utilisez l'aromathérapie pour soigner une sciatique naturellement

L'huile essentielle de gaulthérie couchée (Gaultheria procumbens) ou odorante possède des vertus antalgiques (antidouleur) et anti-inflammatoires. C'est une HE hyperémiante (qui provoque l'accumulation de sang dans les vaisseaux dilatés) d'où un afflux local de chaleur Elle renferme la molécule de salicylate de méthyle, un allié précieux pour soigner une sciatique naturellement. Seule l'utilisation cutanée vous est permise, ne l’avalez en aucun cas. En revanche, elle peut être irritante, donc à diluer (maximum 10 % du total des huiles essentielles et huiles végétales) et à ne pas appliquer sur peau fragilisée.

Attention : l’HE de gaulthérie est contre-indiquée en cas d’allergie à l’aspirine ou à ses dérivés : elle doit par ailleurs être stoppée 48 heures avant une chirurgie, chez les personnes âgées.

L’HE d’eucalyptus citronné contient du citronellal, également connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et antalgiques. On peut l’employer en application cutanée, à raison d’une goutte dans 5 gouttes de macérat huileux de millepertuis (ou une autre huile végétale – HV). Appliquer trois à quatre fois par jour tant que les douleurs persistent.

L’HE de menthe poivrée présente elle aussi des propriétés anesthésiques et antalgiques, dues au menthol, qui seront également bénéfiques pour calmer les douleurs liées à la névralgie. De son côté, l’HE de camomille romaine contient des esters monoterpéniques, tels que l’angélate d’isobutyle qui a un effet anti-spasmodique. Pour une application cutanée, diluer une goutte d’une de ces deux HE dans 5 gouttes d’HV de millepertuis (ou autre). Massez légèrement la zone douloureuse jusqu’à trois fois par jour.

Vous pouvez combiner ces HE à raison de 4 ml d’huile essentielle de gaulthérie couchée ou odorante, 3 ml d’eucalyptus citronné et de menthe poivrée. Complétez avec 20 ml d’huile végétale d’arnica. Appliquez en massant la surface douloureuse trois fois par jour, jusqu’à trois semaines d’utilisation au maximum.

Autre possibilité, préparer un mélange d’huile végétale et d’huiles essentielles qui soulagera votre sciatique si vous l’appliquez en massage sur le trajet douloureux (les synergies d’huiles essentielles sont particulièrement efficaces).

  • Dans un bol, versez de l’huile végétale d'amande douce ou de calophylle (10 gouttes au minimum).
  • Ajoutez 2 gouttes d'huile essentielle de gaulthérie.
  • Versez 2 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora).
  • Enfin, complétez par 2 gouttes d'huile essentielle de petit grain bigarade (Citrus aurantium ssp. amara). Elle concentre des molécules décontractantes : le linalol et l'acétate de linalyle.

Bon à savoir : n'employez pas ces huiles essentielles chez les personnes souffrant d'asthme ou d'épilepsie, chez l'enfant de moins de 7 ans, en cas de grossesse ou pendant l'allaitement ou encore en cas d'allergie à l'un de leurs composants.

À noter : veillez à vous procurer des huiles essentielles de qualité en pharmacie. Seul le nom latin peut vous permettre de différencier précisément les différentes espèces végétales et leurs variétés.

Ces pros peuvent vous aider