Sciatalgie

Sommaire

Vous ressentez une douleur dans la fesse et dans la cuisse qui s’étend jusqu’au pied ? C’est peut-être une sciatalgie.

De quoi s’agit-il ? Pourquoi ces douleurs surviennent-elles et comment les faire disparaître ? On vous en dit plus.

Sciatalgie : qu’est-ce que c’est ?

Appelée aussi névralgie sciatique ou bien plus communément sciatique, la sciatalgie désigne une douleur vive et intense ressentie le long de l’un des deux nerfs sciatiques :

  • c’est le signe que le nerf sciatique est irrité ;
  • les douleurs apparaissent de manière globale et irradient en partie ou en totalité le trajet du nerf, c’est-à-dire de la fesse jusqu’aux orteils en passant par les parties postérieures ou latérales de la cuisse ou de la jambe ;
  • le plus souvent, la douleur ne concerne qu’un seul côté du corps.

Les douleurs sont déclenchées le plus souvent au cours d’un effort ou en position assise. Au contraire, le repos et la station debout ont tendance à les faire diminuer.

À noter : les nerfs sciatiques sont situés à l’arrière de chaque jambe. Ils sont les plus longs et les plus gros nerfs des membres inférieurs (ils font la taille du pouce). Ils jouent un rôle dans la sensibilité et la motricité des jambes.

Quelles sont les causes d'une sciatalgie ?

La sciatalgie est le signe d’une atteinte du nerf sciatique. À l’origine, citons notamment :

  • une hernie discale ;
  • un canal lombaire étroit ;
  • une inflammation du muscle piriforme (un muscle du bassin) ;
  • une chute, un accident, un traumatisme ;
  • l’arthrose ;
  • ou encore la présence de métastase qui pourraient exercer une pression sur le nerf.

Bon à savoir : en plus de la douleur, d’autres symptômes peuvent s’associer en cas de sciatalgie (comme une incontinence urinaire ou fécale, une perte de sensibilité dans la région du périnée et à l’intérieur des cuisses, ou encore une gêne à rester debout).

Sciatalgie : comment la traiter ?

Le symptôme principal de la sciatalgie étant la douleur, un traitement d’antidouleur pourra vous soulager en cas de sciatique. Le médecin peut aussi prescrire :

À noter : si la douleur persiste plus de 3 mois malgré la prise de médicaments, il se peut que le médecin propose une chirurgie.

Certaines approches naturelles comme l'aromathérapie peuvent aussi se montrer efficaces. On peut notamment utiliser les HE d’eucalyptus citronné (Eucalyptus Citriodora) pour son action anti-inflammatoire, de gaulthérie couchée (Gaultheria Procumbens) ou odorante (Gaultheria Fragrantissima) pour ses propriétés antalgiques ou encore celle de menthe poivrée (Mentha x piperita) qui est un antidouleur reconnu.

Pour une préparation antidouleur, versez dans un flacon :

  • 4 ml l’huile essentielle de gaulthérie Couchée ou Odorante ;
  • 3 ml d’HE d’eucalyptus citronné, d'HE de menthe poivrée ;
  • 20 ml de macérat huileux d’arnica.

Appliquez en massant la surface douloureuse, au maximum trois fois par jour, jusqu’à trois semaines d’utilisation.

Pour éviter la survenue d’une sciatalgie, il est recommandé de :

  • ne pas être en excès de poids ;
  • ne pas rester assis pendant des heures d’affilée ;
  • pratiquer un exercice physique régulier ;
  • ne pas porter de charges trop lourdes.

Ces pros peuvent vous aider